ACCUEIL

Yikishop est une startup créee par  Discom, une société de services et d’ingénierie en informatique, elle est spécialisée dans les études et la mise en œuvre de solutions informatique.

Une startup (ou jeune pousse) est une jeune entreprise innovante à fort potentiel de croissance qui fait souvent l’objet de levées de fonds.

L’objectif principal de notre startup est  de bousculer les habitudes, de participer à changer notre manière de consommer, de simplifier la vie des gens, de leur permettre de s’offrir en ligne un certain nombre de produits et services qui nécessitaient auparavant des déplacements et des pertes de temps inutiles.

L’ubérisation de nos économies africaines est inévitable, ce n’est qu’une question de temps, si nous ne le faisons pas nous même, c’est des entreprises hi-tech étrangères qui viendrons le faire à notre place et engrangerons des marges énormes qu’elles rapatrieront chez elles.

Le lancement  au mois d’avril 2016 de notre plateforme et  son application mobile a été un véritable Ouf de soulagement pour de nombreux  Burkinabè.  A travers une application mobile très facile à prendre en main, ils pouvaient désormais s’abonner aux  bouquets Canal+  et payer par Airtel Money sans bien sûr se déplacer.  A ce jour, plus de 2000 personnes interagissent régulièrement avec notre plateforme.

Nous lancerons  très bientôt la nouvelle version de notre plateforme, l’application mobile tournera aussi sous Ios( Iphone, ipad), en plus des abonnements canal+, nos clients pourront  payer leurs factures d’eau,  d’électricité, etc.

Nous sommes entrain de nouer un partenariat  avec une société de téléphonie mobile, cela va nous permettre  d’offrir au grand public, la possibilité  d’acheter  des téléphones mobiles, des tablettes, des ordinateurs, des crédits de communication, etc  dans notre boutique en ligne.

La maison mère de yikishop, en association avec d’autres acteurs est entrain de créer  un incubateur avec un fonds d’investissement de plusieurs millions.  L’objectif est de stimuler l’esprit startup au Burkina, de découvrir des jeunes qui créeront des produits numériques exportables dans toute l’Afrique et même être vendus partout dans le monde.

Pour terminer, citons un extrait d’un rapport  de la Banque Mondiale (janvier 2016) intitulé Technologies numériques et développement [ « La révolution numérique est en train de transformer le monde, facilitant les flux d’information et la montée en puissance des pays en développement qui sont en mesure de tirer profit de ces nouvelles opportunités », a fait observer Kaushik Basu, économiste en chef de la Banque mondiale. 

Les technologies numériques peuvent favoriser l’inclusion, l’efficacité et l’innovation. Plus de 40 % des adultes en Afrique de l’Est paient leurs factures de services publics par téléphone mobile.

Les technologies numériques peuvent transformer nos économies, nos sociétés et nos institutions publiques, mais ces changements ne sont ni acquis ni automatiques, prévient le rapport. Les pays qui investissent à la fois dans les technologies numériques et dans leurs compléments analogiques engrangeront des dividendes importants, tandis que les autres resteront probablement sur la touche. »]

Participons à faire de telle sorte que le Burkina Faso ne soit pas de ceux qui seront sur la touche.

startup-1